Photos randonnée VTT velovertcamp_1et2juin2011

velovertcamp_1et2juin2011

velovertcamp_1et2juin2011

     « C’était ENORME ! » lance Ughy en direction du team ‘VaRouler’ constitué par Ughy, Mathieu, Mike, Steven et Hervé. Après ces 2 jours passés au Vélo Vert Camp 2011, chacun y allait de son qualificatif pour exprimer son ressenti. Inoubliable ! Ce sera le mot que je choisirai pour qualifier ces 2 jours consacrés uniquement à tester des VTT de rêve en compagnie d’une équipe formidable. Plus de 40 exposants ayant amenés leurs meilleurs vélos afin d’en faire profiter quelques 150 privilégiés.

velovertcamp_1et2juin2011

Des invités de marque et des personnalités de renommée internationale comme Nicolas Vouilloz qui me fit l’honneur de régler le ‘Zesty 514’ que je venais essayer. Celui que l’on surnomme ‘E.T’ prit un soin tout particulier pour le réglage de la pression de mes pneumatiques jusqu’à s’y reprendre à deux fois.
     « Pourtant d’habitude j’ai un bon feeling » me dit-il, plus par gêne que pour flatter son ego. Ce à quoi je ne doute pas une seconde tant cet homme brille par son humilité et sa simplicité. Il n’a été que dix fois champion du monde de DH !
     « ‘Dansesouslapluie’ … Vous vous donnez tous des pseudos ? C’est rigolo » dit-il d’un air amusé.
Il a l’air si paisible, parle doucement et ses gestes sont lents mais précis. Sa question m’apparait un peu surprenante. Est-ce un moyen d’engager la conversation ?
     « Le mien craint un peu, c’est vrai… mais il a une histoire… qui n’est pas très intéressante » dis-je avec un léger hochement de tête.
     « Mais si ! » réplique-t-il d’une voix calme.
     « Ce type est attachant » ais-je pensé tout en lui racontant mon histoire.

velovertcamp_1et2juin2011

A contrario, au stand SRAM un jeune énergumène, visiblement très heureux de se trouver là, m’accueillit avec les lèvres gercées par le froid et la bêtise.
     « Quand on sait pas, on touche pas ! » grommèle-t-il, à propos du réglage approximatif de ma fourche Rockchox Révélation.
     « Et on fait ci, on fait pas çà !.. Et l’entretien ? Pas fait ?.. Tous les ans !.. Et OUI ! même si on roule peu » Et patati et patata…
Enfin, il me rend le VTT avec une fourche super réglée ! Tellement bien qu’il me faudra y revenir le soir pour refaire complètement le réglage. Pour les connaisseurs : (140 PSI en haut pour un poids de 78kg et 110 PSI en bas). Pour les non connaisseurs, disons que Mr ‘MOI je sais tout, TOI tu touches pas’ avait réussi l’exploit de transformer mon VTT tout-suspendu en un VTT semi-rigide sans option. Heureusement la fois suivante, je suis tombé sur un vieux bonhomme très avenant et surtout compétent.

velovertcamp_1et2juin2011

Les conditions météo du mardi furent terribles. Certains stands furent même dévastés par les rafales de vent qui balayaient le camp. Puis vint la pluie, cela devint un véritable cauchemar pour les exposants. Des stands furent changés de place, les tentes rabaissées et lestées. Malgré tout, l’organisation du Vélo Vert Camp fut irréprochable. Le staff VVC sut parfaitement réagir et improviser pour nous permettre de poursuivre nos essais dans les meilleures conditions. Même si des décisions lourdes de conséquence durent être prises, avec notamment, ARGH … ! Celle de fermer les pistes de DH. Et moi qui venais de choisir un vélo de descente.

velovertcamp_1et2juin2011


Dans ces conditions, il fut difficile de tester et de comparer les VTT, le terrain évoluant au cours de la journée. Il faut aussi prendre en considération le facteur humain non négligeable surtout lors des premiers essais.


‘Dansesouslapluie’ eut cette phrase qui ne restera pas dans les mémoires :

« On est saisi par le froid et cueilli par le vent, puis planté dans un vase de pluie ! ».


velovertcamp_1et2juin2011


Bref, le terrain ne nous est pas encore familier, les pièges surprennent et il est souvent trop tard pour les éviter. Les chutes sont heureusement sans gravité même si certains reviendront avec une belle pizza tatouée sur le corps. Et une aux champignons pour Ughy ! Une autre pour Mathieu ! ..

velovertcamp_1et2juin2011


Pour ma part, une seule chute sans aucun dommage avec le SPE ’Stumpjumper EVO’ . Ce vélo est pourtant celui que j’ai préféré en Enduro engagé. Il colle à la piste et rien ne l’en dévie même pas les enchevêtrements de racines humides pourtant très glissantes. Il passe vraiment bien partout dans les endroits les plus techniques et donne confiance. Il pousse le pilote à dépasser ses limites, à prendre trop de risques et parfois aussi ‘une pelle’.

velovertcamp_1et2juin2011


Ensuite vient le SCOTT ‘Genius LT 10’, très facile aussi dans les zones techniques, sécurisant mais j’ai par deux fois décroché sur les mêmes racines humides. Peut-être un problème de réglage de l’amortisseur, de pression des pneus ou alors d’adaptation du pilote aux difficultés de la piste. Ma préférence globalement va quand même au SCOTT car il dispose du nouveau système ‘twinloc’ qui permet de régler les suspensions au guidon. Un système vraiment bluffant, d’une efficacité remarquable et qui va vite me devenir indispensable. Ce VTT est un peu mon coup de cœur mais il faut quand même avoir la caisse pour en tirer le meilleur. Un Must pour un ‘Tueur’.

velovertcamp_1et2juin2011


Parmi les autres VTT testés, le SCOTT ‘Genius 20’ élu VTT de l’année 2011. Il mérite bien son titre car c’est un véritable petit jouet d’adulte. Il est agile, nerveux, parfait à faible allure, très polyvalent même si je l’ai trouvé un peu instable dans les descentes à grande vitesse. Mais c’est plutôt le domaine de son grand frère le ‘Genius 10’. Un Must pour ‘Mr tout le monde’.

velovertcamp_1et2juin2011


Assez déçu par contre du comportement du CANNONDALE ‘ Jekill1’ qui m’a semblé moins nerveux que le ‘Genius 20’ et avec une garde au sol étrangement basse qui ne m’a pas permis de passer certains endroits rocailleux. Fatigue, géométrie ou mauvais réglage ?


velovertcamp_1et2juin2011

Les autres VTT n’ont pas pu être testés dans de bonnes conditions, météo déplorable et mauvaise connaissance des pistes. On retrouve un VTT super équipé chez CANYON : L’Alpinist plutôt typé descente mais le parcours de DH ayant été annulé, le test a été effectué sur un parcours ‘Enduro léger’ peu adapté à un 180mm. J’ai nettoyé mes poumons sur cet exercice-là!


velovertcamp_1et2juin2011

Puis deux valeurs sûres chez LAPIERRE : Le ‘Zesty 514’ confortable, léger, vif et rapide.




velovertcamp_1et2juin2011

Et enfin le ’SPICY 516’ typé Enduro très bien équilibré, il passe bien mais je n’ai pas pu le pousser pour évaluer ses limites.




velovertcamp_1et2juin2011

Ma petite anecdote du Velo Vert Camp 2011: je prends le télécabine pour faire la piste d'enduro, et qui monte avec moi ? Nicolas avec un superbe VTT de DH orange, noir et blanc. On sort cote à cote de la benne, je sais plus de quoi on discute, je le trouve toujours aussi cool. On part même ensemble en compagnie de 2 autres testeurs du VVC et il nous met un vent au début puis je l'ai rattrapé et même doublé..!! C'est incroyable... Non, car Il s'était arrêté et j'en ai profité pour le passer car même si c'est pour la photo, peu de gens peuvent s'en vanter. ;-) . Il a pris un moment la piste d'enduro avant de rejoindre la piste de DH par un hors piste en pleine pente avec un saut de barre. Je ne l'ai pas suivi car j'avais juste un vélo d'enduro.



Le ‘VVCamp2011’ vient de finir et il me manque déjà. J’y ai pris beaucoup de plaisir, le Staff organisateur du Vélo Vert Camp ainsi que tous les exposants ont fait un travail exceptionnel. Cependant un léger sentiment de frustration persiste. Trop de VTT n’ont pas pu être testés, d’autres l’ont été dans de mauvaises conditions et surtout l’impasse sur la DH. Aucun doute, il me faut y revenir l’année prochaine.


velovertcamp_1et2juin2011

RV




Retour   Accueil

   contact    Il y a actuellement 7 visiteur(s) connecté(s)